Le Massage sportif
par Véronique Tremblay

Quelle place le massage occupe-t-il dans le sport?

Bien que souvent le massage soit considéré comme esthétique pour la majorité de la population, les sportifs voient et apprécient de plus en plus ses bienfaits lors des compétitions. Il joue sur l’entretien, l’activation, la récupération voire la réparation des structures engagées dans la performance qu’exige le sport. [1] Il n’aura toutefois pas la même visée selon la période de son application. On différencie donc 4 types de massages sportifs, soit :

  1. En période d’entraînement
  2. Avant la compétition
  3. Pendant la compétition
  4. Après la compétition

1- Le massage global et le massage localisé sur la partie sollicitée par le sport sont les deux aspects qui font partie du traitement en période d’entraînement. Ils permettront la préparation des structures musculo-squelettiques à un effort inhabituel et prolongé pour ainsi prévenir les accidents sportifs. De plus, il joue un rôle sur le maintien de la souplesse des différents tissus ainsi que sur les échanges organiques. La durée du massage varie entre 30 minutes et 1 heure.

2- Le massage juste avant la compétition est toutefois d’une durée moindre. Il se situe entre 5 et 10 minutes pas plus. Son abord est beaucoup plus spécifique et vise particulièrement le corps musculaire, les tendons, les insertions et les ligaments. Son rôle est de stimuler le métabolisme musculaire et d’exciter la sensibilité proprioceptive. [1] Il est important de savoir que le massage ne remplace pas la période d’échauffement après et que celle-ci est primordiale dans la performance du sport. Le massage est un complément au réchauffement et un moment propice pour se concentrer avant le sport.

3- Le massage pendant la compétition est plutôt rare mais, n’est pas à exclure. Il travaille de paire avec le soigneur et accompagne la cryothérapie (application du froid) et le tapping. Il est utilisé soit pour soulager la douleur légère, soit pour les sports qui demandent un temps d’arrêt entre les étapes d’une compétition, ex : sports d’équipe et étapes cyclistes. Dans le cas d’une douleur, celle-ci ne doit pas être de type traumatologique car le cas échéant, l’athlète devra s’en remettre à un professionnel de la médecine sportive. Puisque le temps est généralement court entre les activités, la durée est d’environ 5 à 15 minutes.

4- Pour terminer, le massage après l’effort sportif se pratique sur les zones particulièrement touchées par le sport en question. Son objectif est tout d’abord de permettre à l’organisme de terminer l’élimination de déchets organiques (acide lactique) liés à l’effort, ensuite de faciliter le retour à une situation de calme et d’indolence génératrice de récupération et de bien-être. [1] Les manœuvres de drainage seront donc favorisées pour ce type de massage pendant une durée variant de 20 à 30 minutes. Il pourrait toutefois s’étendre jusqu’à 60 minutes mais, puisque le massothérapeute a plus d’un sportif à s’occuper après une compétition, il se doit de diminuer le temps alloué avec l’athlète.

Finalement, on peut donc dire que le massage occupe une place importante dans les compétitions sportives autant sur le plan physique que psychologique. Il apporte une meilleure récupération musculaire, un soulagement, ainsi qu’un bien-être personnel. Pourquoi alors ne pas profiter des bienfaits du massage lors de votre prochaine compétition?

Bonne compétition !

Véronique Tremblay
Masso-Kiné-Orthothérapeute

Référence:

  1. Massage et massothérapie, Michel Dufour, édition Maloine.



Nos coordonnées

Coordonnées d'Accès Santé 2000

Événements à venir

Aucun événement à venir!

Médias Sociaux

Sites connexes

http://manupuncture.com

Coordonnées

3230 chemin Saint-Louis, suite 200,
Québec, Québec,
G1W 1S2

Téléphone (418) 654.0320
Télécopieur (418) 654.9330